A.P.P.H. YJN, pour une aviation de loisirs sécuritaire et progressive

COUP DE COEUR – MAGAZINE AVIATION

L’Association des Pilotes et des Propriétaires de Hangars de Saint-Jean-sur-Richelieu (CYJN) regroupe 215 membres. Passion de l’aéronautique, priorisation de la sécurité et promotion du vol auprès des jeunes sont quelques-unes des missions de ce dynamique regroupement de passionnés.

Quelques membres de l’APPH YJN posant lors du rendez-vous estival 2019.

Fondée en 2003 par Guy Fortin, Alain Gélinas et Guy Tremblay, cette association était initialement vouée à protéger les intérêts de propriétaires de hangars. C’était aussi un moyen de se défendre contre un groupuscule de résidents réfractaires à l’aviation générale et de tourisme. Avec le temps, l’APPH YJN a évolué. De nouveaux membres ont grossi les rangs. L’institution de baux municipaux a permis de pérenniser de vieux hangars existants et d’en édifier de nouveaux. Des évènements récréatifs mais aussi ludiques ont vu le jour. Aujourd’hui, si Vigilance Aéroport continue à vociférer et à se plaindre de nuisances faussement exagérées, l’APPH YJN préfère ne plus répondre directement. En contrepartie, ses membres promeuvent quotidiennement la petite aviation auprès du grand public – en se tournant notamment vers des jeunes issus de toutes les classes sociales.

Une vaste communauté

Lors de notre entretien, Normand Prenoveau – vice-président de l’APPH YJN – m’apprenait qu’environ 90 pour cent des membres sont des pilotes. Parmi eux, quelque 40 pour cent possèdent un hangar. Tous ne résident pas à Saint-Jean-sur-Richelieu. Certains viennent des alentours et d’autres de plus loin encore (l’un d’eux vit même aux États-Unis). En fait, n’importe qui, captivé par l’aviation, peut devenir membre de cette sympathique et non moins révélatrice organisation. Aucun parrainage n’est imposé. Le montant de la cotisation annuelle est fixé (depuis déjà plusieurs années) à 25 $ CA. Bien que la majorité des membres soient de sexe masculin (et assez matures), le conseil d’administration – présidé par Paul Laurin – vise une relève jeune, constituée également de femmes.

Missions éducatives

Chaque année, l’APPH YJN ordonnance une journée baptisée Jeunes en vol. Cette initiative permet à de nombreux participants (âgés de 8 à 17 ans) de découvrir le monde de l’aéronautique. En coopération avec la COPA, celle-ci offre à chaque enfant un tour d’avion au-dessus de la ville de Saint-Jean et des environs; dispense une petite formation théorique; démontre les différentes composantes d’un aéronef; initie au pilotage virtuel sur un simulateur; convie à une exposition d’avions (incluant une réplique d’un biplan datant de 1915); invite à visiter différents kiosques d’écoles de pilotage et d’entreprises aéros. De surcroît, l’association travaille sur différents projets avec Aviation Connection – un organisme de bienfaisance offrant le Programme de Formation en Aéronautique (PFA) qui cible spécifiquement les élèves de la 1re à la 5e année du secondaire. Présentement 8 écoles québécoises participent à l’effort. Les dons (déductibles d’impôt) demeurent bienvenus. Pour info et plus encore : https://aviationconnection.org/

Intentions et projets

Avions et pilotes de l’association johannaise lors de la journée Jeunes en vol.

Forts du succès rencontré par le programme Jeunes en vol, les membres de l’APPH YJN renouvelleront, en 2020, cette animation socio-éducative. Le but ultime étant de maximiser le nombre d’aviateurs en herbe et, bien sûr, de pilotes volontaires. L’autre vœu est de s’accorder avec les autres clubs analogues au Québec (voire ailleurs au Canada) pour décider d’une journée commune. L’évènement prendrait alors une tournure nationale. Au-delà de susciter des vocations ou tout du moins un puissant intérêt, cette action bénévole démystifierait aussi l’aviation dans l’esprit de nombreuses personnes. Combien en effet n’appréhendent notre milieu que via les comptoirs d’enregistrement bondés d’Air Transat ou les consignes de sécurité répétitives en cabine d’Air Canada ? Enfin, l’APPH YJN encourage le développement de nouveaux hangars sur le secteur Echo de l’aéroport. Comme on le voit, cette énergique association ne manque pas de résolutions. Pour connaître les activités, lire le Journal de bord, consulter le calendrier et joindre le team : http://www.apphyjn.com/

Photos : Collection APPH YJN

 

imprimer cet article