BERTRAND GODIN

VALEUREUX PILOTE DE COURSE ET TRÈS GRAND PASSIONNÉ D’AVIATION

C’est avec grand plaisir que le magazine Aviation vous présente Bertrand Godin, ce fort sympathique pilote émérite. Quand on part à la découverte du monde de l’aviation et celui de la course automobile, c’est un nom qui se détache tout naturellement et particulièrement dans ces deux disciplines.

 

Bertrand Godin, un remarquable pilote de course

Bertrand Godin est l’un de nos grands pilotes de course automobile qui se sont illustrés sur des pistes de course au Québec, aux États-Unis et en Europe. Au début de sa carrière, malgré les embûches, ce brillant pilote s’est forgé une fantastique renommée dans le difficile monde de la course automobile. Après avoir assisté à la fulgurante carrière de Gilles Villeneuve, son idole, ce dernier fut pour lui une inspiration. Il allait devenir un pilote aussi déterminé que son modèle.

Bertrand Godin en Indy Car, en 1997, avec l’Écurie Players.
Crédit photo : Alain Florent

Issu d’une modeste famille, sans appui financier, dès ses 18 ans, Bertrand fait ses premiers pas avec le karting. Ses succès le transportent en Europe. En 1992, il pilote en Formule Ford pour l’Écurie Mygale. En 1993, il est vice-champion de France pour la Formule Ford. En 1994, il devient une seconde fois vice-champion de France avec 8 podiums hautement gagnés sur les 10 courses. Entre 1995 et 1996, il est pilote chez l’Écurie Player’s et se distingue en Formule Indy Lights. En 1996, il remporte le Grand Prix de Trois-Rivières. En 1997, il pilote en Formule Atlantique et remporte des victoires au Circuit Gilles-Villeneuve. En 1998, il participe à la Série 3000, l’antichambre de la Formule 1, avec l’Écurie Durango. Depuis 1999, Bertrand Godin a participé à plusieurs courses dont la Coupe Toyota en Stock-car, Suprême ADL Tobacco, Caspar Super Series, Procam et la Coupe Nissan Micra.

Bertrand Godin, gagnant en Formule Atlantique lors du Grand Prix du Canada, en 1997.
Crédit photo : Charles Gauthier

Bertrand Godin, un véritable passionné d’aviation

L’aviation fut un domaine magique pour Bertrand Godin. Dès ses 7 ans, il prend place dans des boîtes de carton toutes dessinées d’altimètres, d’indicateurs de destinations et d’instrumentations du moment. Il s’imagine être un célèbre pilote volant à des altitudes frisant les 30 000 pieds. Mais tout cela lui semble inaccessible. Il avait bien peur de ne jamais pouvoir monter à bord d’un tel avion. Mais le dieu qui exauce les souhaits des enfants de 7 ans qui veulent jouer dans la cour des grands veillait. Le papa de Bertrand Godin se rend à l’évidence et lui fait une surprise. Il l’amène à l’aéroport de Drummondville pour faire un tour d’avion. Bertrand Godin raconte : « J’étais tout à ma joie, émerveillé. Le pilote nous a embarqués dans l’avion comme si c’était dans un bon vieux pick-up. Nous étions cinq dans ce Cessna 172. La randonnée fut amusante même si, au départ, j’avais remarqué l’usure des pneus. Aujourd’hui, je réalise que la rigueur n’était pas tout à fait au rendez-vous et que ce n’était pas très sécuritaire. »

Mais ce n’est qu’en 1997 que Bertrand réalise son rêve. Il se rend à Saint-Hubert pour rencontrer Patrick Curot. Ce dernier, passionné de façon contagieuse d’aviation, n’a pas mis longtemps pour le convaincre de suivre un cours de pilotage suite à un vol d’initiation. Il se souvient : « J’ai fait une vingtaine d’heures en plus de mon vol solo. J’avais un plaisir fou chaque fois que je prenais les commandes. Mais j’étais au cœur de ma carrière de pilote de course. J’ai fait une longue pause de dix ans avant de reprendre ma formation chez Aviation DM de Saint-Hyacinthe. » L’homme poursuit : « C’est André Morin qui m’a formé de brillante façon pour l’obtention de mon brevet de pilote privé. »

Ce n’était qu’un avant-goût de ce que Bertrand Godin allait vivre plus tard à Rivière-du-Loup pour le tournage de l’émission AIR. Il mentionne ici : « Même si j’aime les sensations fortes, je n’ai pas fait de l’aviation dans le but de pousser la machine à sa limite. Voler, pour moi, c’est faire UN avec la machine et vivre pleinement le bonheur d’être dans un environnement spectaculaire. Quand on m’a offert l’opportunité de vivre la voltige aérienne, je me suis dit… Quelle belle occasion de devenir un meilleur pilote… Mais aux commandes du Citabria, avec Martin Hivon comme instructeur, j’en ai eu plein mes bottes. Nous devions tourner une émission en quatre jours alors que pour faire un cours de voltige, au moins une dizaine de jours étaient nécessaires. Une expérience que je recommande à tous! »

Un moment inoubliable avec (de gauche à droite) Martin Hivon, Marc Warden et Bertrand Godin, lors d’un vol de voltige aérienne de Bertrand Godin pour l’émission AIR, à Rivière-du-Loup.
Crédit photo : David Étienne Durivage

Un autre beau moment de la passion de Bertrand Godin pour l’aviation fut d’avoir pu voler avec le plus célèbre des bombardiers de la Deuxième Guerre mondiale. Il cite : « Le B-17 m’a toujours fasciné. Quelques jours avant de me faire ce cadeau, j’ai dit à mon garçon que j’avais réalisé beaucoup de rêves dans ma vie et que le prochain serait de faire un tour dans la forteresse volante, entendre chacun des quatre moteurs de 1200 ch et sentir les vibrations! Plus tard, ce fut fait. Tout ça bien installé dans le nez de l’appareil, aux emplacements du bombardier et du navigateur, avec mon garçon pour partager ce bonheur. Ce vol restera gravé dans ma mémoire. À vrai dire, chaque vol que je fais avec des invités, ne serait-ce que pour aller prendre un petit déjeuner en avion, est un pur bonheur! »

Dans une prochaine édition, le magazine Aviation vous présentera une entrevue réalisée avec Bertrand Godin qui fera des parallèles et comparaisons entre le pilotage d’aviation et celui de la course automobile. Pour ses photographies et sa collaboration, un merci spécial est adressé à Bertrand Godin, instructeur en conduite automobile, Institut de police de Nicolet, conférencier et chroniqueur automobile.

Moment fort en aviation pour Bertrand Godin, à l’avant du poste d’observation et de la tourelle d’un B-17 Flying Fortress.
Crédit photo : Daniel Villeneuve

 

À suivre…

 

SOURCES :

Bertrand Godin, Piloter son avenir, autobiographie par Bertrand Godin et Charles-André Marchand, Éditions ADA, 20-10-2017

Les Incollables, par Bertrand Godin et Marc Bouchard, Les Éditions Transcontinental, 17-09-2014

https://www.leslibraires.ca/livres/piloter-son-avenir-bertrand-godin-9782897862213.htmsources

https://www.journaldemontreal.com/2017/01/21/de-pilote-a-instructeur-de-conduite

imprimer cet article