CONTRÔLE DE LA QUALITÉ EN AÉRONAUTIQUE

UNE NOUVELLE FORMATION À L’ÉNA

 

Dès l’automne 2019, l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) proposera un nouveau programme d’attestation d’études collégiales (AEC) en Contrôle de la qualité en aéronautique, qui vient s’ajouter à l’offre de formations existantes dans le domaine aérospatial.

Visant à former des inspecteurs en aéronautique, cette formation contribuera à pallier le manque d’expertise et de main-d’œuvre dans l’industrie aéronautique, où la pénurie de personnel qualifié est marquante, comme dans d’autres secteurs manufacturiers au Québec. En concertation avec certains acteurs du domaine et en collaboration avec Emploi Québec, cette AEC a été conçue pour former deux types de travailleurs : d’une part, elle permettra le perfectionnement d’employés du domaine aéronautique œuvrant déjà dans le secteur de l’aéronautique; d’autre part, elle améliorera l’employabilité et l’embauche de chercheurs d’emploi voulant rejoindre les entreprises de ce milieu. Cette formation de 510 heures (en 6 mois) sera offerte le soir et répondra aux besoins des industries reliées à la fabrication et à la maintenance d’aéronefs et également à celles qui fabriquent des pièces comme sous-traitants pour les principaux intégrateurs de l’industrie.

Une formation en trois volets

Ce programme, qui permettra aux inspecteurs de valider la conformité des pièces aéronautiques, sera composé de trois volets : la métrologie, le contrôle non destructif (CND) et le contrôle de qualité.

Dans la portion métrologie, les participants inspecteront des pièces types qui sont communes à l’industrie, comme des pièces usinées, des pièces de métal en feuille et des pièces en matériaux composites. À cette fin, des instruments classiques de métrologie seront utilisés pour les mesures manuelles, mais aussi des machines à mesurer tridimensionnelles (CMM : Coordinate Measuring Machine) pour effectuer des mesures en mode automatique. De plus, des démonstrations sur de nouvelles technologies d’inspection pourront également être effectuées, comme l’inspection par « scanning » laser.

Pour ce qui est du volet contrôle non destructif (CND), les participants aborderont les principales techniques CND, comme le ressuage (LPI), les particules magnétiques (MPI) et aussi les méthodes ultrasonores, par courants de Foucault (Eddy currents) et par rayons X. Seules les techniques par liquides pénétrants et magnétoscopie seront assorties d’exercices pratiques dans un laboratoire dédié de l’ÉNA. Quant aux autres techniques, elles seront vues sous un angle théorique avec démonstrations. Ce volet n’est qu’une introduction aux CND, par rapport à la formation CND reconnue par une certification de l’Office des normes du Canada (ONGC), mais s’avère être une excellente introduction pour œuvrer dans ce secteur.

Enfin, l’assurance qualité sera abordée dans le troisième volet et permettra d’initier les participants à l’analyse statistique des résultats obtenus dans le laboratoire de métrologie. Différents types d’analyse et de normes d’assurance qualité régissant le fonctionnement d’entreprises aéronautique seront également enseignés. Ce volet contient aussi un cours sur le comportement et l’éthique à suivre dans l’exercice de la fonction d’inspecteur.

Chaque inspection de pièce se fera tel un projet intégrateur, comme c’est le cas en entreprise avec différentes étapes : réception d’une pièce, inspection dimensionnelle et géométrique, analyse statistique des données obtenues, vérification de la santé matière et enfin le rapport final de conformité ou non.

Formation complète pour accéder à des emplois très recherchés

Préalablement à ces trois volets, plusieurs cours seront nécessaires pour la pleine réussite de cette formation, comme des cours sur l’interprétation de plans aéronautiques (dessin, tolérancement, logiciel de dessin assisté par ordinateur) et sur les performances des matériaux aéronautiques (procédés de fabrication, alliage d’aluminium, matériaux composites et alliages haute résistance). Ces cours permettront aux participants d’acquérir les bases nécessaires pour une meilleure compréhension du contenu des trois volets de la formation.

Cette nouvelle formation permettra aux travailleurs d’accéder à des emplois très en demande tout en assurant une meilleure expertise sur la conformité des produits. Pour de plus amples renseignements, assistez à la rencontre d’information du 11 juin 2019 à l’ÉNA, dès 19 h, et visitez le cegepmontpetit.ca/ena-aec.

Métrologie : Inspection d’une pièce en métrologie à l’aide d’une machine à mesurer tridimensionnelle (CMM).

Magnétoscopie : Exemple de magnétoscopie, une technique de contrôle non destructif utilisant une lampe et des particules fluorescentes pour révéler des défauts, comme des fissures.

Banc de contrôle : Banc de contrôle entre pointes servant à mesurer, par exemple, la concentricité de pièces cylindriques.

 

Par Laurent Scheed et Audrée Duguay-Gosselin
Professeurs au Département de techniques de génie aérospatial

imprimer cet article