DES FESTIVALIERS SATISFAITS DE L’ÉDITION 2018 DU SPECTACLE & SALON AÉRIEN DES CANTONS DE L’EST

L’édition 2018 du Spectacle & Salon Aérien des Cantons de l’Est, ayant eu lieu du 14 au 16 septembre à l’Aéroport Roland-Désourdy à Bromont, fut une belle réussite. Les organisateurs sont fiers de clore cette édition sur une note positive et d’entrevoir déjà de belles opportunités pour la suivante. Rappelons que le SSACE représente le plus grand événement aérien de la région avec ses impressionnantes performances au ciel accompagnées de plusieurs dizaines d’exposants et d’activités au sol, incluant le Salon Aéro Emploi, le Salon scientifique Découvertes avec des démonstrations de drones, l’exposition statique d’aéronefs et des animations pour toute la famille.

Un spectacle impressionnant 
Malgré l’absence de l’Aviation royale canadienne, le Spectacle & Salon Aérien des Cantons de l’Est a offert aux participants un spectacle attrayant et diversifié qui a su plaire autant aux adeptes de l’aviation qu’aux familles présents. Le spectacle du vendredi soir, jumelant acrobaties et pyrotechnie, a grandement impressionné les festivaliers, dont certains venus de Québec pour admirer ce spectacle unique dans l’Est du Canada. Les envolées du DH.100 Vampire et du P-51 Mustang au soleil couchant suivies des performances du duo Redline Airshows et de Manfred Radius au clair de lune ont permis aux adeptes de capturer de magnifiques souvenirs.

 

Les prestations musicales de Beat Market et Valaire, accompagné du légendaire Alan Prater, invité spécial ayant partagé la scène avec The Jacksons et Michael Jackson, ont enflammé le public et fait danser les petits comme les grands. Les spectacles du samedi et du dimanche ont été tout aussi impressionnants, avec un grand nombre de performeurs au programme dont la Canadian Harvard Aerobatic Team, surnommée les oiseaux jaunes, le DH.100 Vampire, un des premiers jets au monde, et Rick Volker aux commandes de son Sukhoi SU26M pouvant aller à des forces +11G à -9G. Les festivaliers ont aussi pu admirer plusieurs avions au sol, dont un Boeing 737-200 de Chrono Aviation, et rencontrer les pilotes. Des rencontres ayant permis, l’organisation espère, de créer des rêves chez les plus jeunes et de générer de l’intérêt pour le domaine aéronautique chez les plus vieux.

Des familles comblées
Le sourire était au rendez-vous chez les plus jeunes comme les plus vieux avec les diverses activités à thématique aéronautique offertes au public. S’étant donné comme mandat d’offrir une expérience complète aux familles, les organisateurs ont ajouté plusieurs nouvelles collaborations au festival. Les tout-petits ont ainsi pu admirer les marionnettes géantes du Théâtre de la Dame de Coeur, s’amuser avec le clown Billy L’Égaré et se faire maquiller par l’équipe de La Pinacothèque. Les plus vieux, quant à eux, ont pu observer des démonstrations de drones de la Canada Team FPV et autres entreprises locales, et découvrir des projets étudiants de la Faculté de génie de l’Université de Sherbrooke. Ces nouveautés ont permis au SSACE de se démarquer d’un simple spectacle aérien en événement éducatif et culturel pour toute la famille ayant pour objectif d’éveiller la curiosité chez les plus jeunes et de susciter l’intérêt des plus vieux pour le domaine aéronautique. Une vision que l’organisation souhaite maintenir et faire grandir.

Un salon de l’emploi qui s’impose dans le domaine aéronautique 
L’édition 2018 du SSACE a accueilli plus de 40 entreprises durant les deux jours du Salon Aéro Emploi. Les entreprises et écoles de formation présentes, telles que Bombardier, Air Transat, GE Aviation, Pratt & Whitney, les Forces armées canadiennes, Premier Aviation, EMAM et plusieurs autres, se disent très satisfaites de leur fin de semaine et parlent déjà de leur retour en 2019. Elles y ont rencontré des milliers de candidats potentiels de qualité intéressés à travailler auprès d’elles. Ce salon de l’emploi permet au SSACE de se positionner comme un outil de force pour combler la pénurie de main d’oeuvre dans l’industrie aéronautique et pour mettre en lumière les multiples postes, opportunités de carrière et formations qu’offre ce domaine.

Une organisation bien rodée
Une nouvelle équipe et de nouvelles mesures ont été mises en place, afin que l’édition 2018 soit une réussite. Le système de navettes, les mesures de sécurité et les infrastructures sur place, tels que des abreuvoirs disponibles au public, ont été revus, afin d’assurer une expérience des plus agréables aux festivaliers. Une meilleure gestion de l’information a aussi été assurée par l’ensemble des équipes permettant de communiquer aux participants les informations demandées en temps réel et de répondre à leurs questions rapidement. Les commentaires positifs reçus autant sur place que sur les réseaux sociaux en sont la preuve. Cette grande amélioration du volet organisationnel du festival permet aux organisateurs d’avoir en main une base solide sur laquelle bâtir un événement annuel majeur ayant des retombées économiques et sociales positives sur l’Aéroport Roland-Désourdy, sur l’ensemble de la région et sur le domaine aéronautique au Québec. Ils entrevoient déjà diverses avenues pour développer davantage les volets éducatif et de recrutement des salons et en faire le plus grand événement de cette industrie au Québec. ​

Un bon achalandage 
Les adeptes d’aviation étaient au rendez-vous les 14-15-16 septembre. Les organisateurs estiment à quelques 20 000 le nombre de personnes présentes sur le site. L’achalandage n’a toutefois pas atteint les attentes des organisateurs qui en espéraient une dizaine de milles supplémentaire. Cette baisse est principalement due, selon eux, à l’absence de l’Aviation royale canadienne performant à Gatineau le samedi. Les organisateurs s’assureront, pour les éditions futures, à ce que le SSACE n’ait pas lieu aux mêmes dates que Aero Gatineau-Ottawa, afin de recevoir ces performeurs-vedettes et ainsi assurer un plus grand nombre de spectateurs. Les organisateurs sont déjà à l’oeuvre pour mettre en place l’édition 2019 et faire de celle-ci un succès encore plus grand.​

imprimer cet article