DIAMOND AIRCRAFT RACHETÉ PAR LE CHINOIS WANFENG AVIATION INDUSTRY

Wanfeng Aviation possédait depuis un an, 60% de Diamond Canada, la filiale nord américaine de Diamond Aircraft. Désormais, l’industriel chinois possède 100% de l’intégralité du groupe aéronautique autrichien (Austro Engine compris). Le fondateur Christian Dries tire sa révérence.

Une prise de guerre de plus pour l’industrie chinoise. Et celle-ci fait partie des plus spectaculaires, au même titre que la vente de Continental Motors et de Cirrus Aircraft. L’affaire a été conclue le 21 décembre 2017 à Wiener Neustadt, au siège de Diamond Aircraft. Christian Dries a cédé la totalité du groupe Diamond Aircraft dont il était jusque-là PDG et propriétaire, à l’investisseur chinois Bin Chen, PDG du groupe chinois Wanfeng Aviation Industry.

Montée en puissance

Wanfeng Aviation Industry n’est pas encore un acteur de premier plan de l’industrie aéronautique chinoise, mais il aspire à le devenir. L’acquisition d’entreprises européennes est un moyen d’y parvenir rapidement. Le groupe a ainsi investi en République Tchèque, en Grande-Bretagne, au Canada, et donc, tout dernièrement, en Autriche. Il y a tout juste un an, Wanfeng Aviation Industry avait acquis 60% du capital de la filiale canadienne de Diamond Aircraft.

Cette fois-ci, il possède le groupe autrichien dans son ensemble. Cela inclut notamment Austro Engine. Le nouveau propriétaire a annoncé qu’il allait poursuivre le développement du monomoteur haut de gamme DA50 avec lequel il ne cache pas son intention de venir bousculer Cirrus Aircraft, le numéro un mondial des monomoteurs à pistons. Wanfeng va également mener le programme DART450 à son terme. Il n’a pas caché non plus son intérêt pour le projet d’hélicoptère léger dévoilé par Diamond Aircraft au salon Aero 2107 de Friedrichshafen.

Réorganisation industrielle

L’organisation industrielle sera réorganisée. Wiener Neustadt aura pour vocation première l’étude et le développement de nouveaux programmes, jusqu’à la mise au point des lignes d’assemblage final. La fabrication devrait être transférée en République Tchèque et sans doute en Chine où Diamond Aircraft a construit récemment une nouvelle usine, d’une capacité de production de 1 000 avions par an.

Le nouveau propriétaire chinois de Diamond ambitionne de devenir le numéro un mondial sur le marché de l’aviation générale. Quant à Christian Dries qui a incarné Diamond Aircraft pendant 25 ans, officiellement, il devient conseiller. Le connaissant un peu, il ne devrait pas se satisfaire de ce rôle très longtemps. Le temps sans doute du transfert de propriété.

Par Gil Roy

imprimer cet article