GALLUP, NOUVEAU-MEXIQUE

UN DESSERT, APRÈS UNE SEMAINE DE BONHEUR!

Depuis 22 ans, la première semaine d’octobre, nous participons au plus gros festival de montgolfières au monde, à Albuquerque, Nouveau-Mexique. Les conditions de vol particulières en font un endroit exceptionnel, mettant au défi plusieurs aspects du vol en montgolfière. Voler parmi plus de 500 ballons offre un spectacle inédit. Cette année, après ces neuf jours de bonheur, nous nous sommes offert un petit extra.

Gallup, ballons dans les canyons

Red Rock, terre Navajo

Pour une 35e année, les pilotes de Gallup, une ville à l’ouest du Nouveau-Mexique, ont invité les participants de la « grande fiesta » à venir voler dans un décor spectaculaire. Cette rencontre n’a rien de formel. Nous profitons de la possibilité de faire une pause dans un environnement extraordinaire du Sud-Ouest américain. La plupart des participants sont sur le chemin du retour vers la côte ouest américaine. Pour notre part, des amis d’Albuquerque nous avaient déjà vanté la beauté de cette région et nous y étions allés il y a quatre ans. Nous en avions gardé un souvenir mémorable. Les conditions météo s’annonçaient favorables et l’idée d’y voler était donc suffisamment envoûtante pour justifier le détour de quatre heures que cet aller-retour nous demanderait.

C’est en compagnie de quatre autres pilotes originaires de France que nous faisons la route. Nous en profitons pour faire un arrêt au Casino Route 66 afin de bien mettre dans l’ambiance nos amis français. Ce casino est entièrement décoré sur le thème de la Route 66, qui est devenu un symbole mythique pour les amateurs de road trip.

Red Rock
Ballons dans les canyons de Red Rock.

Nous arrivons à Gallup au coucher du soleil, ce qui nous permet d’apprécier toute la splendeur de la lumière de fin de journée sur ces formations rocheuses orange brûlé. La rue principale, qui est actuellement l’ancienne Route 66, semble encore vivre au rythme du Far West avec ses édifices d’époque. Nous en profitons pour aller souper au célèbre hôtel El Rancho qui est du style sud-ouest et qui a accueilli de nombreuses vedettes du cinéma lors de tournages de films westerns.

Le rendez-vous est à 7 h devant le bureau de poste de Red Rock. Nous sommes au cœur des formations rocheuses que nous allons survoler. Un pilote local nous explique les particularités du terrain et les pièges à éviter afin de ne pas aller vers des canyons dans lesquels il ne serait pas possible d’être récupérés avec nos véhicules. Puisqu’il a plu très fort le dimanche, il nous met donc en garde sur les possibilités d’enlisement. Nous allions survoler un territoire Navajo et il demande de faire preuve d’amabilité auprès de nos hôtes avec lesquels ils entretiennent des relations harmonieuses. Il fait un comptage à main levée et nous serons 35 ballons à voler cette année. C’est un record pour cette rencontre improvisée. C’est un heureux hasard d’y être 35 ballons pour le 35e anniversaire.

Nous installons nos deux ballons dans le fond du canyon et c’est tout doucement que les uns après les autres les montgolfières s’élèvent entre les falaises pour jouer à saute-mouton d’un canyon à l’autre. Nous sommes chanceux, le vent vient de l’est, ce qui nous permet de survoler quatre petits canyons avant de nous diriger vers une plaine facilement accessible par nos véhicules. Nous avons eu droit à une heure et demie de plaisir à remonter doucement les canyons, à effleurer les rochers et nous extasier de la beauté du décor, pour finalement atterrir à 50 mètres l’un de l’autre.

Monarques en vol

Assurément, cette petite escapade après la frénésie de la semaine de la grande fiesta d’Albuquerque en valait bien le détour. C’est avec le sourire aux lèvres et avec le même sentiment de bonheur que nous éprouvons lorsque nous venons de manger la cerise d’une délicieuse coupe glacée, que nous reprenions la route pour les 42 heures de conduite qui nous séparaient de la maison.

 

imprimer cet article