HÉLIPSAIR

UNE FORMATION QUI S’ACCOMPAGNE D’UNE PROPOSITION…

Dénicher un premier travail dans l’industrie constitue un défi complexe pour tout jeune pilote d’hélicoptère qui ne cumule pas un minimum de 100 heures de vol sur type, en particulier sur un appareil à turbine. Consciente de cette difficulté, Hélipsair a formulé, à l’intention de ses finissants, une proposition unique au Canada.

« Dans le monde de l’hélicoptère, cette expérience sur turbine est exigée presque partout, mais à plus de 1 200 $ l’heure, elle s’avère plutôt difficile à acquérir pour des jeunes qui débutent dans le domaine, constate David Godment, président. Depuis un peu plus d’un an, nous offrons donc à nos finissants qui le souhaitent l’opportunité de travailler sur nos opérations durant un an dans l’Ouest canadien, juste au pied des Rocheuses. »

Dans ce décor paradisiaque, ces nouveaux pilotes ont la chance de voler en moyenne 200 à 300 heures sur turbine tout en étant rémunérés. En général, l’expérience acquise est suffisante pour ouvrir plus facilement, par la suite, les nombreuses portes de l’industrie aéronautique. « Chaque année, nos besoins dans l’Ouest sont à ce point importants que l’ensemble des finissants intéressés peuvent se prévaloir de cette opportunité. L’an dernier, par exemple, nous avons embauché cinq jeunes pilotes; cette année, ce nombre devrait plutôt tourner autour de huit à dix. »

Enfin, rappelons qu’en plus de former et d’accompagner ainsi ses élèves professionnels, Hélipsair propose aux pilotes privés une grande variété de formations et de qualifications, de même que la conversion de licences. Dans tous les cas, l’école se distingue par son approche très personnalisée. Les cours théoriques, entre autres, ne sont jamais offerts à plus de deux élèves à la fois, de façon à en maximiser l’efficacité et à mieux respecter le rythme de chacun.

 

Pour obtenir plus de détails : 450 435-4267 ou www.helipsair.com

imprimer cet article