Parution actuelle

Mot de l’éditeur

Comme vous l’avez sûrement remarqué, nous n’avons pas publié notre édition de mai‐ juin. Vous aurez compris que la COVID‐19 en est la principale cause en raison de la fermeture de presque toutes les entreprises au Québec. Le domaine de l’aviation n’a hélas pas fait exception à cette règle.

C’est la première fois en 24 ans que nous sommes dans l’obligation de sauter une édition.

Mais nous voici de retour avec l’édition de juillet‐août. Notre as reporter Richard Saint‐ George n’ayant pas été en mesure de se déplacer pour faire l’essai d’un aéronef, nous y sommes allés avec une formule différente. Cette fois‐ci, Richard vous présente donc, à la suite d’un retour dans le temps, un reportage actualisé, basé sur une comparaison entre quatre avions différents. D’une part, celle de deux avions de type régulier et bien connus : le Cessna Skyhawk et le Piper Archer; et de ...

lire plus

Comme vous l’avez sûrement remarqué, nous n’avons pas publié notre édition de mai‐ juin. Vous aurez compris que la COVID‐19 en est la principale cause en raison de la fermeture de presque toutes les entreprises au Québec. Le domaine de l’aviation n’a hélas pas fait exception à cette règle.

C’est la première fois en 24 ans que nous sommes dans l’obligation de sauter une édition.

Mais nous voici de retour avec l’édition de juillet‐août. Notre as reporter Richard Saint‐ George n’ayant pas été en mesure de se déplacer pour faire l’essai d’un aéronef, nous y sommes allés avec une formule différente. Cette fois‐ci, Richard vous présente donc, à la suite d’un retour dans le temps, un reportage actualisé, basé sur une comparaison entre quatre avions différents. D’une part, celle de deux avions de type régulier et bien connus : le Cessna Skyhawk et le Piper Archer; et de l’autre : le Mooney Ovation 3 et le Cirrus SR‐22‐T, des avions d’une catégorie supérieure. Nous sommes persuadés que vous trouverez cet article fort intéressant.

La plupart des activités dans le domaine de l’aviation ayant été annulées ou reportées à une date ultérieure, notre reportage annuel sur AirVenture, à Oshkosh, ne sera donc pas publié dans l’édition de septembre‐octobre, mais nous travaillons sur d’autres sujets que vous apprécierez sûrement à titre de lecteurs.

 

Malgré cette situation, rien ne vous empêche de visiter le Québec et ses magnifiques régions. Selon un sondage récent, la majorité des Québécois et Québécoises passeront leurs vacances au Québec et il ne tient qu'à vous d’être imaginatifs. Notre province a beaucoup à nous offrir. Alors, profitons-en!

Éditions précédentes