POT D’ÉCHAPPEMENT AVEC SILENCIEUX, CERTIFIÉ POUR CESSNA 150

L’un des 19 Cessna 150 d’Air Richelieu équipés d’un échappement complet Chabord.

Certaines agglomérations urbaines québécoises, sous la pression de comités antibruit, ont émis différents arrêtés municipaux saisonniers visant les avions d’écoles en tours de piste. Ces assujettissements ont commandé l’installation d’échappements munis de silencieux.

L’Atelier Chabord, sis à Épagny (France) non loin d’Annecy, se spécialise entre autres dans les échappements de (très) haute performance pour automobiles mais aussi pour avions. Dans le créneau qui nous intéresse, cette compagnie propose diverses références, autant pour des machines de voltige de compétition que pour nombre d’appareils de tourisme/école.

La gamme comprend aussi bien des systèmes d’échappement 3-2-1 pour Extra 330, Zivko Edge 540 ou encore Mudry Cap 232 que des Échappements silencieux accordés (sic) adaptés aux Robin, Jodel, Daher-Socata, Cabri (hélicoptère) et bien sûr Cessna. Concernant ce dernier avionneur, 3 modèles sont couverts : 150, 152, 172. À l’instar des rétrofits pour les monoplaces et biplaces acrobatiques, les pots pour les aéronefs courants sont étudiés pour maximiser la puissance, réduire la consommation (10 %), diminuer les vibrations (50 %) et – de surcroît – abaisser le niveau des décibels (de 3 à 10 dB). Le couple moteur bénéficie également de la transformation : son amplification diminue légèrement la distance de roulage (± 164 pi ou 50 m). Un gain appréciable en conditions dégradées (haute altitude, température élevée, piste courte, etc.). Que des avantages ou presque !

Description et valeur

Les pots d’échappement Chabord – avec ou sans silencieux – comprennent 4 tubes primaires d’égale longueur. Ceux-ci joignent un collecteur quatre en un, pour une meilleure répartition des gaz. Le tout est terminé par un tube de fuite. C’est le principe d’un échappement  accordé, comme l’indique le constructeur sur son site Internet :

https://www.echappement-chabord.fr/fr/aeronautique/lechappement-silencieux-accorde

Zoom sur le silencieux suspendu sous le fuselage.

Toujours selon l’information mise en ligne, la longueur des tubes primaires est définie en fonction des caractéristiques de chaque motorisation (course, alésage, ouverture et fermeture des soupapes) et de l’espace disponible à l’intérieur du capot. Les tubes primaires, collecteurs et silencieux sont fabriqués à partir d’Inconel 625. Ce super alliage (UNS designation N06625) résiste parfaitement aux contraintes mécaniques et thermiques.

Vue 3 plans (gauche, centre et droit) du collecteur quatre-en-un et de ses tubulures corollaires (réchauffage carburateur + chauffage cabine).

Les brides et colliers de fixation sont fabriqués en inox 316L. Quant aux pièces structurelles, celles-ci sont en acier 15CDV6T, un matériau prisé en aéronautique pour les constructions mécano-soudées. Un traitement de surface les protège de la corrosion. Le silencieux fonctionne par diffraction et absorption. Une chambre de détente en tôle perforée assure la première fonction. Des éléments insonorisants, autour de ladite chambre, comblent la seconde fonction. Le potentiel d’efficacité du silencieux est de 600 heures sur les Cessna 150, 152 et 172. Passé ce TBO, le silencieux peut être retourné chez Chabord où il sera démonté, contrôlé et restauré (réfection de l’isolation acoustique). Coût (hors taxes et transport) : 330 €. Pour des raisons pratiques (distance, délais, etc.), il demeure possible de changer l’isolant dans un atelier local. Aucune soudure n’est requise. Prix de la laine de rechange : 110 € (départ usine).

Références, poids, montage et plus encore…

Guillaume Daigle, directeur de la maintenance chez Air Richelieu (CYHU), confirme les plus énoncés ci-haut. Sur les 21 Cessna 150 de la flotte, 19 sont déjà équipés de pots Chabord. Les 2 derniers suivront bientôt. Puis les 172 Skyhawk (180 ch) de service se verront greffer un dispositif équivalent. Toutefois, il faudra patienter un peu car le modèle est encore en développement. Alain Chabord, président de la PME française (10 employés), me précisait, lors de notre entretien téléphonique, que les futurs échappements avec silencieux pour Cessna 172 seront majoritairement bâtis en Inconel 625 – cela en corrélation avec la puissance du moteur. Tarif prévu (à confirmer) : ± 4800 €, versus 4250 € pour les séries C150/152. Beaucoup d’avantages entourent ce produit. Néanmoins, on notera quelques points négatifs : 1) augmentation de 11 lb (5 kg) de la masse à vide ; 2) traînée induite additionnelle due au silencieux ; 3) montage plus élaboré (donc plus long) que le modèle d’origine Cessna ; 4) obsolescence du silencieux ; 5) investissement élevé ; 6) chauffage cabine faible par grand froid. Conjugués à des hélices quadripales Hoffmann (bois et composites) ou à des tripales Duc (carbone), les échappements Chabord contribuent à la paix sociale avec le voisinage. Ils conviennent donc autant aux écoles de pilotage qu’aux pilotes propriétaires. À considérer !

 

 

Chronique proposée par Richard Saint-George, en collaboration avec Air Richelieu

 

imprimer cet article