SOLUTION PORTATIVE – PAS BESOIN DE DÉPENSER UNE FORTUNE POUR ÊTRE BIEN ÉQUIPÉ

Tout le monde aimerait avoir les dernières technologies à bord de son appareil. Cependant, le coût de celles-ci est un frein pour plusieurs d’entre vous. Dans cette chronique, j’aimerais présenter quelques produits qui faciliteraient la navigation pour plusieurs d’entre vous et qui ne nécessitent pratiquement aucune modification de votre appareil. Prendre note que ces options sont pour le vol VFR seulement et sont uniquement des aides à la navigation!

Premièrement, l’iPad est un outil formidable si vous n’êtes pas encore un initié. Des applications comme Garmin Pilot ou ForeFlight, qui gèrent pratiquement toutes les étapes d’un vol du début à la fin, offrent un design très intuitif ressemblant beaucoup à l’interface GPS de la série GTN. Donc, plus besoin de sortir la carte si elle existe encore! Je pourrais vous parler longtemps de ces applications, mais ce n’est pas sur cela que je souhaite mettre l’accent dans cette chronique. Cependant, je dois dire qu’il y a beaucoup de compagnies et de pilotes pour qui l’iPad est rendu un élément essentiel pour la planification des vols. Nombreux sont ceux qui vous diront que leur iPad est maintenant nécessaire pour la prise de notes, les chartes électroniques, le dépôt d’un plan de vol, la météo, l’information sur les aéroports, etc. Sachez aussi que plusieurs types de supports (montés sur le panneau d’instrumentation ou sur le volant de commandes) existent dépendamment de l’utilisation que vous désirez en faire. Lorsque votre iPad sera jumelé à un GDL 52, une autre dimension s’offrira à vous.

Qu’est-ce qu’un GDL 52? C’est un petit boîtier portatif intégrant un récepteur GPS, ADS-B (in), Sirius XM et des accéléromètres. Le tout alimenté par une batterie interne rechargeable à l’aide de la prise 12 V/24 V de votre appareil ou simplement sur vos prises électriques à la maison. Ce dispositif déposé sur votre tableau de bord ne nécessite aucun fil, à l’exception de la recharge si vous désirez ne pas dépendre de la batterie, car sa connexion avec votre tablette se fait via Bluetooth. Une fois le tout jumelé et par le biais d’applications compatibles (comme Garmin Pilot), vous aurez accès à la météo satellite Sirius XM (nécessite un abonnement) afin de bien planifier vos déplacements et ne pas vous faire prendre par une météo de plus en plus instable. Il est aussi possible pour les amateurs de musique d’avoir la radio satellite offrant un vaste choix de contenus musicaux, le tout contrôlé directement sur votre tablette. À cela s’ajoute l’ADS-B (in), qui vous permet de voir les appareils autour de vous qui sont équipés d’un transpondeur ADS-B (out) en affichant les intentions de chacun en temps réel, comme le ferait un TCAS (Traffic Collision Avoidance System). Pour terminer, l’affichage de l’attitude, la vitesse, l’altitude et plus encore, le tout condensé sur une vision synthétique 3D générée par une position GPS et des accéléromètres intégrés dans ce tout petit boîtier. Donc, avec une petite unité comme celle-ci, vous retrouverez plusieurs avantages qu’un système comme le G1000 peut vous offrir, adaptés pour les besoins de pilotes de plaisance, facilitant ainsi la navigation en vol à vue. Ce système est aussi compatible avec les GPS Garmin AERA 660 et 796/795. Un GDL 52 se détaille à un peu moins que 1 500 $ canadiens et est, d’après moi, un super bel ajout pour un appareil non équipé de navigation GPS à faible coût.

imprimer cet article